Quelque(s) Chose(s)

[ textes images sons articulations ]

une île tu

vendredi 5 juillet 2013

photo © Matthieu Gauchet

C’est une île tu peux en faire le tour sur la pointe des doigts.

C’est une île posée là en instance à la surface du monde, allongée sur l’évènement qui court, accroupie au bord d’un inconnu qu’on ne peut ni chercher ni éviter ni obtenir ni.
Une île puisque excepté le temps et l’espace du temps ce qui existe à un contour.

[dans la leçon des cercles, dans les lignes et les heurts,
pour épouser le cintre]

 

C’est une île à un seul unique premier et dernier habitant, c’est une île on y tient dedans, on pourrait sans doute y tenir mieux, encore, davantage.

C’est une île avec plis, pliures, brisures d’angles, rives et rochers, flèches et dunes, issues et tunnels, changements d’état. Avec peau sous la forêt sous le coton avec sang sous le cuir avec misères et prodiges sous l’apparence l’apparence n’est pas elle. Une île avec mouvements caractéristiques, crêtes de rythme, déferlements. Une étendue, la couleur est partout, fragile et forte sous la foulée des jours – et des points imaginaires où puiser la faculté de bonheur.

[l’été commençait à se dilater et mon cœur nageait sur le dos
vers une destination aussi urgente que le bleu
du ciel aussi urgente qu’insaisissable]

 

C’est une île sans autre mesure que ses proportions, tu ne peux la faire grande ni la rétrécir avec des mots.

[je te voyais petite flottant à la dérive inaccessible
je ne voyais pas que c’était moi qui m’éloignais]

 

C’est une île qui a pour premier nom être au nom de rien d’autre – un lieu de passage parfois prolongé par la pensée.

Une île y venir y revenir, y délier gestes les prêter au relief, écouter le langage des flux.

[je n’ai faim que d’une chose dit le corps]

 

Une île tu peux la porter dans tes bras pour aller peut-être plus loin que tu ne crois.

 


Ce texte a été créé et publié une première fois lors des vases communicants avec Anne-Charlotte Chéron en juin 2013 ; on peut aussi le (re)lire en ligne sur son site En Marges.

< >