Quelque(s) Chose(s)

[ textes images sons articulations ]

boucles simples

jeudi 18 juillet 2013

 

- Sans date.
Nous arrivions une autre frontière passée, transportés par nous-mêmes protégés un peu protégés aussi par la part de l’autre qui n’est pas nous, appelés au-delà du déjà vu. Les précisions étaient en marche.

- Avant le début.
Il fallait trouver l’inspiration entre les prés carrés, respirer debout devant la fenêtre, jouer avec les mots dans le cadre imparti nos propos comme nos lèvres portaient la marque d’un grillage.

- Au siècle dernier.
L’important consistait alors à surmonter les hivers c’était déjà bien assez.

- Mercredi.
Ce matin l’odeur du pain grillé est restée longtemps suspendue dans l’air, nous nous étions aimés.

- Après Noël.
Il flottait encore dans le jardin quelques incertitudes, derniers convives d’une nuit blanche et chamarrée.

- Demain.
Il ne manque plus que la concordance du temps et du lieu.

- Arrière-saison.
Il y avait ce grand parc ouvert que je longeais tous les jours sans m’arrêter.

- 14h58.
Nous avions dévoré des vies, bouches avec, goûté au plus loin sans nous soucier des préséances ou des témoins, inventé le menu du jour, nos facultés étaient remarquables. Tu as dit je vais partir construire des ponts ou planter des arbres je ne sais plus. Il y avait un petit trou dans la nappe à carreaux rouges et blancs juste à côté du pied du verre à moitié vide, j’ai souri j’aimais que tu sois bâtisseur ou jardinier ou que tu sois je ne sais plus, j’ai souri le monde s’élargissait au pied du verre à moitié plein.

- Hier.
Quelques rafistolages avaient été nécessaires à cause des déchirures, à causes des déchirures et des déficiences associées.

- La veille au soir.
Tu dis le léger au bord du vertige, tu souffles le sable sur ma grève, tu laisses quelques empreintes, je lis les pages dans tous les sens non pas pour les comprendre mais pour les colorier.

- Après-midi.
Sur la partition, le compositeur avait noté « le chant un peu en dehors ».

- À l’instant (même).
Toutes les histoires commencent à un endroit précis, c’est une donnée première, en partie grammaticale. Je t’avais perdu de vue entre deux parenthèses je retrouve ta trace à ce point du récit.

- Avril.
J’ai préparé du thé rouge, laissé infuser mes pensées dominantes. Dans l’immeuble, un ami musicien que je ne connais pas joue du violon. J’ai éclairci quelques affaires. Je me découvre de plus d’un fil.

- Aux alentours.
Il était doux un peu étrange de sentir le monde bouger et de laisser couler l’impatience.

- L’année prochaine.
Les paysages se transforment. Le temps se charge de nos nuages, de nos larmes et de nos transports.

- Dimanche.
Les enfants possèdent le monde – te souviens-tu ?
Aujourd’hui nous poursuivons quelques étoiles.

- Peut-être.
Dans l’embrasure de nos vies qui se frôlent.

< >