Quelque(s) Chose(s)

[ textes images sons articulations ]

1 :5 000 000

samedi 9 juillet 2011

L’heure n’est pas précise, pas programmée, c’est l’heure de la mémoire vive, le jour n’est plus le seul à statuer. C’est l’heure de l’air de tout, du chant de l’ici même, légers et disposés, légers et résolus, nous avons tant appris.
Là où je nous sais est une masse de faisceaux communiquant, leur densité augmente à l’approche de la fibre située en leur centre, à l’approche du contact, à l’approche de la nuit. Nous partons en voyage, nous croisons nos géographies, nos temporalités, nos pays du moment, nous croisons nos reliefs et nos failles. Il faut de nombreux corps pour former un demain, le cours de l’alchimie est semé de pertuis.

< >